26 août 1974 20 heures

Quand le soleil se coucha

la nuit se mit à descendre

veloutée

fleurant le chèvrefeuille et le thym

Dense était le ciel

grouillant de sa vigneraie d’étoiles

La ville se réveillait aux chants

au pain

aux veillées où l’on adoucissait ses peines

les mains s’ouvraient pour la tendresse

Alentour

la forêt dormait déjà

et le fleuve

le grand fleuve cruel

roulait ses flots huileux et sombres

Faste était la nuit

fleurant le chèvrefeuille et le thym

peuplée de sa vigneraie d’étoiles

Ah gongs d’annonce

tambours témoins racontez

racontez l’histoire des sept crucifiés de l’espoir

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments