Que l’on présente son cœur au soleil

la
Bête a dû céder sur le sentier de ton dernier défi

Bête aux abois

Mort traquée par la mort

de son masque déchu elle s’arc-boute à son mufle

solaire

l’œuf la suit à la piste

l’aile du tout-à-coup jaillit

la victoire est d’offrir à la gourde des germes

le sexe frais du temps

sur l’aube d’une main mendiante de fantômes

Voter pour ce poème!

Aimé Césaire Apprenti Poète

Par Aimé Césaire

Aimé Césaire, né le 26 juin 1913 à Basse-Pointe et mort le 17 avril 2008 à Fort-de-France, est un écrivain et homme politique français, à la fois poète, dramaturge, essayiste, et biographe.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Vos commentaires sont le carburant de notre inspiration. Alimentez notre feu poétique.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Les fumeurs

Je pensais que mon coeur échappé du naufrage