Du roman au poème

Ainsi s’achève le roman.

Comme il se doit, le personnage

meurt au dernier chapitre.

On peut le regretter ;

on peut aussi parler de délivrance.

Quelques lecteurs ajoutent,

soit des virgules,

soit des soupirs.

L’intrigue était très raisonnable,

et les coups de théâtre mesurés.

Le livre se referme

sur le héros, sur la raison.

On peut songer à d’autres aventures.

On peut tout oublier.

Ainsi commence le poème.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments