Les lois de la nature

L’azur habite sous l’azur,

là où les orques viennent lui parler.

La terre a ses musiques

à travers blés, à travers bois.

L’océan a promis, plage après plage,

de ne plus voyager.

Compréhensif, le fleuve,

un jour sur deux, change de lit.

La montagne s’apprête

pour l’accueil des étoiles.

Le marbre, plume à plume,

libère ses colombes.

Même à trois heures du matin,

l’aurore se déplace à domicile.

Aussi, l’éternité

peut-elle vivre plusieurs fois.

Les poètes méritent

de garder le silence.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments