Dernières histoires

  • Les bises

          Pour Anne Marie                                                                         J’avais par devers moi gardé quarante bises Toutes en habits de fête, à elle toutes promises, Une à une comptées pour ses quarante années.   Tendres papillons sur mes joues déposées, Discrètement abandonnées ou franchement osées, J’en étais le comptable pour tes quarante années. […]

  • Tes yeux

    Tes yeux   T’es p’tite tu l’sais, Tout l’monde te l’dit. T’as l’corps coincé près des radis. Mais tes yeux …   C’est pas que j’veux complimenter, Y a pour çà tout un tas d’fêlés Qui t’tournent autour sans t’regarder, Qui font d’l’esbrouffe pour t’épater, Mais tes yeux …   Tu […]

  • Les Présages

    En voilà une affaire pour du sel renversé, Un sablier brisé, Une bouteille débouchée, Une voiture dans le fossé Et la culbute ratée. Remettez le sel dans la salière, Le bouchon sur la bouteille, La voiture sur la route, La tête par-dessus le cul. Mais le sablier ? Vous pouvez le […]

  • La philosophie

    À propos de Hegel. « Jacques d’Hondt, qui a écrit deux livres remarquables sur la philosophie de Hegel, vient d’en publier deux autres qui constituent une sorte d’enquête sur sa vie, ses amitiés, ses lectures, sur ses “fréquentations “, au sens complet du terme : Hegel secret et Hegel en son […]

  • L’amour de la Patrie

    L’amour de la Patrie est le premier amour Et le dernier amour après l’amour de Dieu. C’est un feu qui s’allume alors que luit le jour Où notre regard luit comme un céleste feu ; C’est le jour baptismal aux paupières divines De l’enfant, la rumeur de l’aurore aux oreilles Frais […]

  • Epitaphe pour n’importe qui

    On ne sait pourquoi cet homme prit naissance. Et pourquoi mourutil ? On ne l’a pas connu. Il vint nu dans ce monde, et, pour comble de chance, Partit comme il était venu. La gaîté, le chagrin, l’espérance, la crainte, Ensemble ou tour à tour ont fait battre son coeur. Ses […]

  • Au serpent

    Il m’est arrivé dans l’effarement des villes de chercher quel animal adorer. Alors je remontais aux temps premiers. En défaisant les cycles en délaçant les nœuds en brisant les intrigues en enlevant les couvertures en tuant mes otages je cherchais. Fouineur. Tapir. Déracineur. Où où où l’animal qui m’avertissait des crues […]

  • Ô jours de mon printemps, jours couronnés de rose

    Ô jours de mon printemps, jours couronnés de rose, A votre fuite en vain un long regret s’oppose. Beaux jours, quoique, souvent obscurcis de mes pleurs, Vous dont j’ai su jouir même au sein des douleurs, Sur ma tête bientôt vos fleurs seront fanées ; Hélas ! bientôt le flux des […]

  • Avis de tirs

    J’attends au bord du monde les-voyageurs-qui-ne-vien- dront-pas donnez-m’en du lait d’enfance des pains de pluie des farines de mi-nuit et de baobab mes mains piquées aux buissons d’astres mais cueillies d’écume délacent avant temps le corsage des verrous et la foudroyante géométrie du trigonocéphale pour mon rêve aux jambes de montre […]

  • Cala iris

    Archipel perdu, perle de la méditerranée Penchée sur ta falaise rifaine défiant les marées Havre de paix, plage du paradis Parfumée de senteurs de mille et une nuits Des îles réunies en plein océan Vues d’en haut on dirait un coeur géant En marchant un peu on croise TORRES le charmant […]

  • Avecques mon amour naît l’amour de changer

    Avecques mon amour naît l’amour de changer. J’en aime une au matin ; l’autre au soir me possède. Premier qu’avoir le mal, je cherche le remède, N’attendant être pris pour me désengager. Sous un espoir trop long je ne puis m’affliger ; Quand une fait la brave, une autre lui succède […]

  • Déclaration

    Femme, sitôt que ton regard Eut transpercé mon existence, J’ai renié vingt espérances, J’ai brisé, d’un geste hagard, Mes dieux, mes amitiés anciennes, Toutes les lois, toutes les chaînes, Et du passé fait un brouillard. J’ai purifié de scories Mes habitudes et mes goûts ; J’ai précipité dans l’égout D’étourdissantes jongleries […]