dans ,

Après le jardin

L’homme se souvenait

du ventre

de la demeure

de l’étreinte du jardin

de l’escale des mots

du crépuscule enfoui

en de juteuses racines

Un regret furtif le fit osciller vers l’arrière

Puis demain s’anima d’autres secrets

Et l’homme s’élança vers l’espace nu.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments