L’entrebâillement

Autrefois autrefois
Où étions-nous
Où étais-je :

Dans les bras du dormeur
Avant l’entrebâillement?

Soudain par effraction :
Flèches dans l’enclos du temps
Fissures sur la coque vide
Plongés dans l’étonnement d’ici!

Ensuite jour à jour
Et jusqu’au bout de l’âge :
Modelant la mort au creuset de nos vies.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments