À une dame

(Qui faisait l’aumône en mon intention.)

Faire l’aumône à son prochain
C’est un précepte évangélique :
Belle Églé, votre belle main
Va, dit-on, le mettre en pratique.

Excusez ma sincérité :
Je vous crois peu compatissante,
Et doute que la charité
Soit votre vertu dominante.

Avec tant d’esprit et d’attraits,
Sage surtout comme vous l’êtes,
Voudrez-vous soulager jamais
Tous les malheureux que vous faites ?

Écrit en 1786.

Voter pour ce poème!

Antoine-Vincent Arnault Apprenti Poète

Par Antoine-Vincent Arnault

Antoine Vincent Arnault, né le 1ᵉʳ janvier 1766 à Paris et mort le 16 septembre 1834 à Goderville est un homme politique, poète et auteur dramatique français, deux fois élu à l'Académie française.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Les poètes tissent leur toile de mots. Ajoutez un fil précieux avec votre commentaire.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

À une boudeuse

À une dame qui m’appelait son frère