L’arbre et le jardinier

Fable X, Livre V.

— Lève une tête un peu moins haute,
Toi qui n’es bon qu’à me chauffer.
Tes fruits sont affreux. — C’est ta faute.
Ne devais-tu pas me greffer ?

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments