Le coup de fusil

Fable VIII, Livre III.

Au milieu des forêts, sans trop user ma poudre,
Mon fusil, rival de la foudre,
Fait un bruit qui ne finit pas.
En plaine, c’est tout autre chose :
Du salpêtre infernal j’ai beau forcer la dose,
Un court moment à peine on m’entend à vingt pas.
Des réputations serait-ce donc l’histoire ?
Bien choisir son théâtre, et bruire à propos,
Sont deux grands points. Un bruit accru par des échos
Ressemble beaucoup à la gloire.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments