Les Plus Lus

  • Désir

    Ah ! si j’avais des paroles, Des images, des symboles, Pour peindre ce que je sens ! Si ma langue, embarrassée Pour révéler ma pensée, Pouvait créer des accents ! Loi sainte et mystérieuse ! […] Plus

  • Ischia

    Le soleil va porter le jour à d’autres mondes ; Dans l’horizon désert Phébé monte sans bruit, Et jette, en pénétrant les ténèbres profondes, Un voile transparent sur le front de la nuit. Voyez du […] Plus

  • La charité

    Dieu dit un jour à son soleil : — Toi par qui mon nom luit, toi que ma droite envoie Porter à l’univers ma splendeur et ma joie, Pour que l’immensité me loue à son […] Plus

  • Apparition

    Toi qui du jour mourant consoles la nature, Parais, flambeau des nuits, lève-toi dans les cieux ; Etends autour de moi, sur la pâle verdure, Les douteuses clartés d’un jour mystérieux ! Tous les infortunés […] Plus

  • Chant d’amour (I)

    Naples, 1822. Si tu pouvais jamais égaler, ô ma lyre, Le doux frémissement des ailes du zéphyre À travers les rameaux, Ou l’onde qui murmure en caressant ces rives, Ou le roucoulement des colombes plaintives, […] Plus

  • Une larme

    Tombez, larmes silencieuses, Sur une terre sans pitié ; Non plus entre des mains pieuses, Ni sur le sein de l’amitié ! Tombez comme une aride pluie Qui rejaillit sur le rocher, Que nul rayon […] Plus

  • Amitié de femme

    À Madame L. sur son album. Amitié, doux repos de l’âme, Crépuscule charmant des cœurs, Pourquoi dans les yeux d’une femme As-tu de plus tendres langueurs ? Ta nature est pourtant la même ! Dans […] Plus

  • La tristesse

    L’âme triste est pareille Au doux ciel de la nuit, Quand l’astre qui sommeille De la voûte vermeille A fait tomber le bruit ; Plus pure et plus sonore, On y voit sur ses pas […] Plus

  • Le lézard

    Sur les ruines de Rome. Un jour, seul dans le Colisée, Ruine de l’orgueil romain, Sur l’herbe de sang arrosée Je m’assis, Tacite à la main. Je lisais les crimes de Rome, Et l’empire à […] Plus

  • Le premier regret

    Sur la plage sonore où la mer de Sorrente Déroule ses flots bleus aux pieds de l’oranger Il est, près du sentier, sous la haie odorante, Une pierre petite, étroite, indifférente Aux pas distraits de […] Plus

  • Le temple

    Qu’il est doux, quand du soir l’étoile solitaire, Précédant de la nuit le char silencieux, S’élève lentement dans la voûte des cieux, Et que l’ombre et le jour se disputent la terre, Qu’il est doux […] Plus