Les Plus Lus

  • La jeune Tarentine

    Pleurez, doux alcyons ! ô vous, oiseaux sacrés, Oiseaux chers à Thétis, doux alcyons, pleurez ! Elle a vécu, Myrto, la jeune Tarentine ! Un vaisseau la portait aux bords de Camarine : Là, l’hymen, […] Plus

  • Pasiphaé

    Tu gémis sur l’Ida, mourante, échevelée, Ô reine ! ô de Minos épouse désolée ! Heureuse si jamais, dans ses riches travaux, Cérès n’eût pour le joug élevé des troupeaux ! Tu voles épier sous […] Plus

  • Vierge au visage blanc

    Vierge au visage blanc, la jeune Poésie, En silence attendue au banquet d’ambroisie, Vint sur un siège d’or s’asseoir avec les Dieux, Des fureurs des Titans enfin victorieux. La bandelette auguste, au front de cette […] Plus

  • L’amour laboureur

    Nouveau cultivateur, armé d’un aiguillon, L’Amour guide le soc et trace le sillon ; Il presse sous le joug les taureaux qu’il enchaîne. Son bras porte le grain qu’il sème dans la plaine. Levant le […] Plus

  • Au chevalier de Pange

    Quand la feuille en festons a couronné les bois, L’amoureux rossignol n’étouffe point sa voix. Il serait criminel aux yeux de la nature, Si, de ses dons heureux négligeant la culture, Sur son triste rameau, […] Plus

  • Lydé

    ‘ Mon visage est flétri des regards du soleil. Mon pied blanc sous la ronce est devenu vermeil. J’ai suivi tout le jour le fond de la vallée ; Des bêlements lointains partout m’ont appelée. […] Plus

  • Mnaïs

    Bergers, vous dont ici la chèvre vagabonde, La brebis se traînant sous sa laine féconde, Au front de la colline accompagnent les pas, A la jeune Mnaïs rendez, rendez, hélas ! Par Cybèle et Cérès […] Plus

  • Triste vieillard…

    (SaintLazare) Triste vieillard, depuis que pour tes cheveux blancs Il n’est plus de soutien de tes jours chancelants, Que ton fils orphelin n’est plus à son vieux père, Renfermé sous ton toit et fuyant la […] Plus