Les Plus Lus

  • Violon d’adieu

    Vous jouiez Mendelssohn ce soirlà ; les flammèches Valsaient dans l’âtre clair, cependant qu’au salon Un abatjour mêlait en ondulement long Ses rêves de lumière au châtain de vos mèches. Et tristes, comme un bruit […] Plus

  • Pour Ignace Paderewski

    Maître, quand j’entendis, de par tes doigts magiques, Vibrer ce grand Nocturne, à des bruits d’or pareil ; Quand j’entendis, en un sonore et pur éveil, Monter sa voix, parfum des astrales musiques ; Je […] Plus

  • Clavier d’antan

    Clavier vibrant de remembrance, J’évoque un peu des jours anciens, Et l’Eden d’or de mon enfance Se dresse avec les printemps siens, Souriant de vierge espérance Et de rêves musiciens… Vous êtes morte tristement, Ma […] Plus

  • Rondel à ma pipe

    Les pieds sur les chenets de fer Devant un bock, ma bonne pipe, Selon notre amical principe Rêvons à deux, ce soir d’hiver. Puisque le ciel me prend en grippe (N’aije pourtant assez souffert ?) […] Plus

  • Mazurka

    Rien ne captive autant que ce particulier Charme de la musique où ma langueur s’adore, Quand je poursuis, aux soirs, le reflet que mordore Maint lustre au tapis vert du salon familier. Que j’aime entendre […] Plus

  • Le salon

    La poussière s’étend sur tout le mobilier, Les miroirs de Venise ont défleuri leur charme ; Il y rôde comme un très vieux parfum de Parme, La funèbre douceur d’un sachet familier. Plus jamais ne […] Plus

  • Aubade rouge

    L’aube éclabousse les monts de sang Tout drapés de fine brume, Et l’on entend meugler frémissant Un boeuf au naseau qui fume. Voici l’heure de la boucherie. Le tenant par son licol, Les gars pour […] Plus

  • Refoulons la sente

    Refoulons la sente Presque renaissante A notre ombre passante. Confabulons là Avec tout cela Qui fut de la villa. Parmi les voix tues Des vieilles statues Çà et là abattues. Dans le parc défunt Où […] Plus

  • Le berceau de la muse

    De mon berceau d’enfant j’ai fait l’autre berceau Où ma Muse s’endort dans des trilles d’oiseau, Ma Muse en robe blanche, ô ma toute Maîtresse ! Oyez nos baisers d’or aux grands soirs familiers… Mais […] Plus

  • Bergère

    Vous que j’aimai sous les grands houx, Aux soirs de bohème champêtre, Bergère, à la mode champêtre, De ces soirs vous souvenezvous ? Vous étiez l’astre à ma fenêtre Et l’étoile d’or dans les houx. […] Plus

  • La fuite de l’enfance

    Par les jardins anciens foulant la paix des cistes, Nous revenons errer, comme deux spectres tristes, Au seuil immaculé de la Villa d’antan. Gagnons les bords fanés du Passé. Dans les râles De sa joie […] Plus