Les Plus Lus

  • A mes amis

    Rions, chantons, ô mes amis, Occuponsnous à ne rien faire, Laissons murmurer le vulgaire, Le plaisir est toujours permis. Que notre existence légère S’évanouisse dans les jeux. Vivons pour nous, soyons heureux, N’importe de quelle […] Plus

  • Souvenir

    Déjà la nuit s’avance, et du sombre Orient Ses voiles par degrés dans les airs se déploient. Sommeil, doux abandon, image du néant, Des maux de l’existence heureux délassement, Tranquille oubli des soins où les […] Plus

  • Billet

    Apprenez, ma belle, Qu’à minuit sonnant, Une main fidèle, Une main d’amant, Ira doucement, Se glissant dans l’ombre, Tourner les verrous Qui dès la nuit sombre, Sont tirés sur vous. Apprenez encore Qu’un amant abhorre […] Plus

  • À mes amis

    Rions, chantons, ô mes amis, Occupons-nous à ne rien faire, Laissons murmurer le vulgaire, Le plaisir est toujours permis. Que notre existence légère S’évanouisse dans les jeux. Vivons pour nous, soyons heureux, N’importe de quelle […] Plus

  • Les paradis

    Croyez-moi, l’autre monde est un monde inconnu, Où s’égare notre pensée. D’y voyager sans fruit la mienne s’est lassée : Pour toujours j’en suis revenu.J’ai vu dans le pays des fables Les divers paradis qu’imagina […] Plus

  • Demain

    À Euphrosine. Vous m’amusez par des caresses, Vous promettez incessamment, Et le Zéphir, en se jouant, Emporte vos vaines promesses. Demain, dites-vous tous les jours ; Je suis chez vous avant l’aurore ; Mais volant […] Plus

  • Dieu vous bénisse

    Quand je vous dis, Dieu vous bénisse ! Je n’entends pas le créateur, Dont la main féconde et propice Vous donna tout pour mon bonheur ; Encor moins le dieu d’hyménée, Dont l’eau bénite infortunée […] Plus

  • Le sein

    Tableau IV. Justine reçoit son ami Dans un cabinet solitaire. Sans doute il sera téméraire ? Oui, mais seulement à demi : On jouit alors qu’on diffère. Il voit, il compte mille appas, Et Justine […] Plus

  • Les adieux

    Séjour triste, asile champêtre, Qu’un charme embellit à mes yeux, Je vous fuis, pour jamais peut-être ! Recevez mes derniers adieux. En vous quittant, mon cœur soupire. Ah ! plus de chansons, plus d’amours. Eléonore […] Plus

  • Palinodie

    Jadis, trahi par ma maîtresse, J’osais calomnier l’Amour ; J’ai dit qu’à ses plaisirs d’un jour Succède un siècle de tristesse. Alors, dans un accès d’humeur, Je voulus prêcher l’inconstance. J’étais démenti par mon cœur […] Plus

  • Projet de solitude

    Fuyons ces tristes lieux, ô maîtresse adorée ! Nous perdons en espoir la moitié de nos jours, Et la crainte importune y trouble nos amours. Non loin de ce rivage est une île ignorée, Interdite […] Plus

  • Au gazon foulé par Éléonore

    Trône de fleurs, lit de verdure, Gazon planté par les amours, Recevez l’onde fraîche et pure Que ma main vous doit tous les jours. Couronnez-vous d’herbes nouvelles ; Croissez, gazon voluptueux. Qu’à midi, Zéphyre amoureux […] Plus