Les Plus Lus

  • Sur les vents

    Voix sans poumons, corps invisibles, Lutins volants, char des oiseaux, Vieux courriers, postillons nouveaux, Sur terre, et sur mer, si sensibles ; Doux médecins, bourreaux terribles, Maîtres de l’air, tyrans des eaux, Qui rendez aux […] Plus

  • Sur l’erreur

    Monstre composé de Chimères Dont la sotte crédulité, L’artifice et la cruauté Sont les compagnes ordinaires ; Tyran, qui sur tes tributaires Domines dans l’obscurité, Et, dans un palais enchanté, Ne les nourris que de […] Plus

  • Sur les éléments

    Frères, de qui toujours la parfaite harmonie Règne, sans s’altérer, dans vos vieux différends ; Grands corps, de siècle en siècle, affermis en vos rangs, Dont tous les autres corps sentent la tyrannie ; Éléments […] Plus

  • Sur l’or

    Vieux tyran, d’obscure naissance, Brillant et pâle séducteur, Subtil et volage enchanteur, Sujet de trouble et d’insolence ; Vaine idole, dont la puissance Soustrait les coeurs au Créateur, Métal, de tant de maux l’auteur, Objet […] Plus

  • Sur l’homme – Petit monde

    Portrait de la divine Essence, Incomparable bâtiment, Où l’Eternel, en le formant, Déploya sa toutepuissance ; Simple être, par ton existence, Plante, par ton accroissement, Animal, par ton sentiment, Ange, par ton intelligence ; Temple […] Plus

  • Sur l’Enfer

    Juste Dieu, que l’Enfer est un gouffre effroyable ! Ses ténèbres, ses feux, son soufre, ses tourments, Ses gênes, ses bourreaux, ses cris, ses hurlements, N’ont rien, dans l’univers, qui leur soit comparable. Là ronge […] Plus

  • Sur la gloire du Paradis

    Riches voûtes d’azur, flambeaux du firmament, Couronnes, dignités, grandeurs, pompe royale, Festins, concerts, parfums que l’Arabie exhale, Jardins, fleuves, palais bâtis superbement ; Soleil, du haut lambris le plus noble ornement, Perles, rubis, joyaux de […] Plus