Les Plus Lus

  • Narcisse Parle

    Narcissiae placandis manibus. Ô frères! tristes lys, je languis de beauté Pour m’être désiré dans votre nudité, Et vers vous, Nymphe, Nymphe, ô Nymphe des fontaines, Je viens au pur silence offrir mes lames vaines. […] Plus

  • Poésie

    Par la surprise saisie, Une bouche qui buvait Au sein de la Poésie En sépare son duvet: -Ô ma mère Intelligence, De qui la douceur coulait Quelle est cette négligence Qui laisse tarir son lait? […] Plus

  • La Ceinture

    Quand le ciel couleur d’une joue Laisse enfin les yeux le chérir Et qu’au point doré de périr Dans les roses le temps se joue, Devant le muet de plaisir Qu’enchaîne une telle peinture, Dans […] Plus

  • Ode secrète

    Chute superbe, fin si douce, Oubli des luttes, quel délice Que d’étendre à même la mousse Après la danse, le corps lisse! Jamais une telle lueur Que ces étincelles d’été Sur un front semé de […] Plus

  • Le Sylphe

    Ni vu ni connu Je suis le parfum Vivant et défunt Dans le vent venu! Ni vu ni connu Hasard ou génie? À peine venu La tâche est finie! Ni lu ni compris? Aux meilleurs […] Plus

  • Vue

    Si la plage planche, si L’ombre sur l’oeil s’use et pleure Si l’azur est larme, ainsi Au sel des dents pure affleure La vierge fumée ou l’air Que berce en soi puis expire Vers l’eau […] Plus

  • Profusion du Soir

    Poème Abandonné… Du soleil soutenant la puissante paresse Qui plane et s’abandonne à l’oeil contemplateur, Regard!… Je bois le vin céleste, et je caresse Le grain mystérieux de l’extrême hauteur. Je porte au sein brûlant […] Plus

  • Intérieur

    Une esclave aux longs yeux chargés de molles chaînes Change l’eau de mes fleurs, plonge aux glaces prochaines, Au lit mystérieux prodigue ses doigts purs; Elle met une femme au milieu de ces murs Qui, […] Plus

  • Aurore

    A Paul Poujaud. La confusion morose Qui me servait de sommeil, Se dissipe dès la rose Apparence du soleil. Dans mon âme je m’avance, Tout ailé de confiance: C’est la première oraison! À peine sorti […] Plus

  • Le Bois Amical

    Nous avons pensé des choses pures Côte à côte, le long des chemins, Nous nous sommes tenus par les mains Sans dire… parmi les fleurs obscures; Nous marchions comme des fiancés Seuls, dans la nuit […] Plus

  • Ébauche d’un serpent

    A Henri Ghéon. Parmi l’arbre, la brise berce La vipère que je vêtis; Un sourire, que la dent perce Et qu’elle éclaire d’appétits, Sur le Jardin se risque et rôde, Et mon triangle d’émeraude Tire […] Plus

  • Le Vin Perdu

    J’ai, quelque jour, dans l’Océan, (mais je ne sais plus sous quels cieux), Jeté, comme offrande au néant, Tout un peu de vin précieux… Qui voulut ta perte, ô liqueur? J’obéis peut-être au devin? Peut-être […] Plus