Les Plus Lus

  • Les Roses

    Vierges de dix-huit ans, dénouez vos ceintures ! Versez, versez à flots vos larmes encor pures, Penchez votre cœur plein et votre front si beau, Dépouillez les rosiers pour orner un tombeau. La plus belle […] Plus

  • Les Grâces

    Quoi donc! est-ce bien les trois Grâces? Apprenez-moi si c’est bien elles, Dis-je, en voyant leurs âmes basses Errer dans leurs vagues prunelles. Tandis que l’effroi me pénètre, Dans ce groupe triste et barbare J’ai […] Plus

  • Le Piano

    Tant pis, j’aime le piano! Mon maître, au fond de la Scythie Fort connu, comme à Landerneau, Aimait l’araignée et l’ortie. Et pourquoi? Parce qu’on les hait. Pour moi, j’aime, épris de chimères, Le piano, […] Plus

  • Le Printemps

    Sinistre Hiver avec tes farouches colères Pars, va-t’en loin de nous parmi tes ours polaires! Délivre-nous, vieillard, des fallacieux gants De peau de chien ouatés et des noirs ouragans, Et dans le blanc pays des […] Plus

  • Tour Eiffel

    Tour Eiffel, grandis, monte encore Dans la lumière et dans l’aurore, Dans les éthers silencieux. Née entre les pieds noirs d’Hécate, Monte, grande fleur délicate, Mets ton front dans les sombres cieux. Car un génie […] Plus

  • La Femme aux roses

    Divini opus Alcimedontis. Virgile. Nue, et ses beaux cheveux laissant en vagues blondes Courir à ses talons des nappes vagabondes, Elle dormait, sereine. Aux plis du matelas Un sommeil embaumé fermait ses grands yeux las, […] Plus

  • La Lune

    Avec ses caprices, la Lune Est comme une frivole amante ; Elle sourit et se lamente, Et vous fuit et vous importune. La nuit, suivez-la sur la dune, Elle vous raille et vous tourmente ; […] Plus

  • La belle Véronique

    Ce fut un beau souper, ruisselant de surprises. Les rôtis, cuits à point, n’arrivèrent pas froids ; Par ce beau soir d’hiver, on avait des cerises Et du johannisberg, ainsi que chez les rois. Tous […] Plus

  • L’Été

    Il brille, le sauvage Été, La poitrine pleine de roses. Il brûle tout, hommes et choses, Dans sa placide cruauté. Il met le désir effronté Sur les jeunes lèvres décloses ; Il brille, le sauvage […] Plus

  • Cigare

    Dans l’or et la pourpre du soir, Après une lointaine course, Paresseusement vint s’asseoir Le beau Serge auprès d’une source. N’étant nullement du vieux jeu, Comme un homme qui se respecte, Il intimidait le ciel […] Plus