Passez en mode sombre, plus agréable pour vos yeux la nuit.

Passez au mode éclairé qui est plus agréable pour vos yeux pendant la journée.

Andree-Chedid

Andrée Chedid

Écrivaine, Artiste

  • Nationalité :

Andrée Chedid, née Andrée Saab le 20 mars 1920 au Caire, en Égypte, et morte le 6 février 2011 à Paris, en France, est une femme de lettres et poétesse française d’origine syro-libanaise.

BIOGRAPHIE & INFORMATIONS

Andrée Chédid est née en 1920 au Caire de parents libanais séparés. Elle est mise en pension à l’âge de 10 ans. Elle apprend alors l’anglais aini que le français. Elle exprime sa tendresse en mots arabes. A 14 ans Andrée Chédid part en Europe. Elle revient ensuite au Caire pour aller dans une université américaine. Son rêve était d’être danseuse mais elle se maria à 22 ans avec un médecin. Elle aura d’ailleurs avec lui deux enfants : Michèle et Louis. Son oeuvre est un questionnement ardent sur la condition humaine, les liens qui tisse l’individu au monde. Souvent portée par une ferveur mystique, son écriture est d’une grande sensualité pour évoquer l’Orient et ses parfums mais se montre plus apre pour dénoncer la guerre civile qui déchire le Liban. Elle est poète, romancière, auteur dramatique.

Andrée Chedid a ses racines ancestrales en Egypte et au Liban, mais elle est installée en France depuis 1946. Pour y avoir vécu et fait des études, elle connaît aussi intimement le Moyen Orient que la France et l’Occident en général. Son œuvre entière porte les marques de ce multiculturalisme. Le français est sa langue maternelle et sa langue d’écriture. Son tout premier livre cependant, était rédigé en anglais, le recueil poétique On the Trails of my Fancy (Le Caire, 1943).

Aujourd’hui elle occupe une place de choix parmi les auteurs français contemporains. Romancière, nouvelliste, dramaturge et surtout poète ( Je reviens toujours à la poésie, comme si c’était une source essentielle ), ses nombreux ouvrages en prose ou en vers lui ont valu d’importants prix littéraires, entre autres le Goncourt de la nouvelle, le Grand Prix de la Société des Gens de Lettres, le prix Louise Labé, le Prix Mallarmé…pour ne citer que ceux-ci.

Un récent article du Nouvel Observateur titre: Les Chedid. Une famille en or , évoquant à la fois le grand talent de l’écrivaine, celui de son fils Louis, auteur-compositeur-interprète de renom, et celui de son petit-fils Matthieu, bien connu pour sa chanson Je dis aime . Or, c’est Andrée Chedid elle-même qui a écrit les paroles de ce qui est plus qu’un tube à la mode, car il est porteur d’un message émouvant et fort nécessaire dans le monde où nous vivons. Le poème de la grand-mère mis en musique par le petit-fils, quel superbe exemple du pont que l’écrivaine s’est de tout temps attachée à établir entre les générations!

Andrée Chedid est une femme bien de notre temps ; ses écrits restent jeunes dans le plein sens du terme. Avancer, reprendre joie, défier l’obstacle, peut-être le vaincre, puis aller de nouveau: tels sont nos possibles . Ainsi s’exprime-t-elle dans une sorte d’art poétique qui est aussi art de vivre intitulé Terre et Poésie dans le recueil Visage Premier (1972). Toujours active aujourd’hui dans le monde des lettres, elle a publié récemment des poèmes réunis sous le titre Territoires du souffle (1999) et un roman, Le Message (2000), tous deux aux éditions Flammarion.

 

Retour au sommet

Connectez-vous

Regénérer un mot de passe

Si vous n’avez pas de compte Créer un compte

Regénérer un mot de passe

Indiquez-nous votre adresse, nous vous enverrons un email pour regénérer un mot de passe.


Le lien de réinitialisation de votre mot de passe semble invalide ou a expiré.

Connectez-vous

Privacy Policy

Ajouter à ma collection

Pas de collections

Vous trouverez ici toutes les collections que vous avez créées auparavant.