Passez en mode sombre, plus agréable pour vos yeux la nuit.

Passez au mode éclairé qui est plus agréable pour vos yeux pendant la journée.

Peguy

Charles PÉGUY

  • Nationalité :

Charles Pierre Péguy, né le 7 janvier 1873 à Orléans et mort pour la France le 5 septembre 1914 à Villeroy, est un écrivain, poète, essayiste et officier de réserve français. Il est également connu sous les noms de plume de Pierre Deloire et Pierre Baudouin.

Poemes Charles Péguy - Découvrez les œuvres poétiques de Charles Péguy

BIOGRAPHIE & INFORMATIONS

Charles Pierre Péguy (Orléans, 7 janvier 1873 ; Villeroy, 5 septembre 1914) est un écrivain, poète et essayiste français. Il est également connu sous les noms de plume de Pierre Deloire et Pierre Baudouin.

Son œuvre, multiple, comprend des pièces de théâtre en vers libres, comme « Le Porche du Mystère de la deuxième vertu » (1912), et des recueils poétiques en vers réguliers, comme « La Tapisserie de Notre-Dame » (1913), d’inspiration mystique, et évoquant notamment Jeanne d’Arc, un personnage historique auquel il reste toute sa vie profondément attaché. C’est aussi un intellectuel engagé : après avoir été militant socialiste, anticlérical puis dreyfusard au cours de ses études, il se rapproche du catholicisme à partir de 1908 et du conservatisme, et reste connu pour des essais où il exprime ses préoccupations sociales et son rejet de la modernité (« L’Argent », 1913).
Charles Péguy entre à l’Ecole normale supérieure où Bergson fut l’un de ses professeurs. Très tôt, ses prises de position déroutent : croyant, il critique l’Eglise catholique, socialiste, il s’oppose au pacifisme et à l’internationalisme de la gauche, et nationaliste, il ne rejoint jamais la classe bourgeoise. En 1900, il crée sa propre revue, « Cahiers de la quinzaine » qui représente un témoignage inégalé sur la vie intellectuelle de l’époque. Si Charles Péguy s’était éloigné de la religion, la menace allemande lui révèle l’existence d’un ‘mal universel’ et le rapproche de la foi. En effet, outre ses essais philosophiques, il est l’auteur de deux oeuvres consacrées à Jeanne d’Arc (« Jeanne d’Arc » et « Mystère de la charité de Jeanne d’Arc »), et de poèmes oratoires d’un grand mysticisme, telle « Eve », vaste fresque poétique en l’honneur des soldats morts au combat. Le poète, un des plus grands, meurt en 1914, la veille de la bataille de la Marne.

Source :
Wikipédia
Ce contenu est soumis à la licence CC-BY-SA.

Retour au sommet

Connectez-vous

Regénérer un mot de passe

Si vous n’avez pas de compte Créer un compte

Regénérer un mot de passe

Indiquez-nous votre adresse, nous vous enverrons un email pour regénérer un mot de passe.


Le lien de réinitialisation de votre mot de passe semble invalide ou a expiré.

Connectez-vous

Privacy Policy

Ajouter à ma collection

Pas de collections

Vous trouverez ici toutes les collections que vous avez créées auparavant.