Passez en mode sombre, plus agréable pour vos yeux la nuit.

Passez au mode éclairé qui est plus agréable pour vos yeux pendant la journée.

default-avatar

Jules LEFÈVRE-DEUMIER

  • Nationalité :

Poemes Jules Lefèvre-Deumier - Découvrez les œuvres poétiques de Jules Lefèvre-Deumier

BIOGRAPHIE & INFORMATIONS

Jules Lefèvre-Deumier, né le 14 juin 1797 à Paris où il est mort le 11 décembre 1857, est un écrivain et poète français. Son vrai nom était Lefèvre, auquel il ajouta Deumier en hommage à une tante qui lui avait légué sa fortune, assez considérable.
Profondément romantique, ses modèles étaient André Chénier et Byron. Comme celui-ci, il partit aider les insurgés, non Grecs mais Polonais en 1831. Il y fut blessé et fait prisonnier par les Autrichiens.
Son père, fonctionnaire du ministère des Finances, était un farouche adversaire des romantiques, qu’il ridiculisait en écrivant lui-même des poèmes et des parodies. Les relations de Jules Lefèvre avec son père n’étaient que plus difficiles ; le titre d’un de ses premiers poèmes est d’ailleurs « Le Parricide », en 1819. Il fut très admiré, très jeune, par la nouvelle génération, notamment par Alexandre Soumet et Victor Hugo qui s’inspira peut-être de son poème « Méditation d’un proscrit sur la peine de mort » pour son « Dernier Jour d’un condamné ».
À la fin de sa vie, dans les années 1850, il expérimenta parmi les premiers le poème en prose dans son « Livre du Promeneur ». Il se rangea du côté de Napoléon III qui le fit bibliothécaire à l’Elysée puis aux Tuileries.

Source :

Wikipédia

Ce contenu est soumis à la licence CC-BY-SA.

Retour au sommet

Connectez-vous

Regénérer un mot de passe

Si vous n’avez pas de compte Créer un compte

Regénérer un mot de passe

Indiquez-nous votre adresse, nous vous enverrons un email pour regénérer un mot de passe.


Le lien de réinitialisation de votre mot de passe semble invalide ou a expiré.

Connectez-vous

Privacy Policy

Ajouter à ma collection

Pas de collections

Vous trouverez ici toutes les collections que vous avez créées auparavant.