Terres

Un cargo pointe vers

Pernambuco
Dans la lorgnette du barman c’est un vapeur anglais
tout recouvert de toiles blanches

A l’œil nu il paraît enfoncé dans l’eau et cassé par le
milieu comme la série des cargos américains construits
durant la guerre

On discute ferme à ce sujet quand j’aperçois la côte

C’est une terre arrondie entourée de vapeurs chromées et
surmontée de trois panaches de nacre

Deux heures plus tard nous voyons des montagnes
triangulaires

Bleues et noires

Blaise Cendrars
Lieux

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments