Les formes

Elle avance

 

et voit palpiter l’air autour,

 

caresse qui la suit à pas de loup

 

Elle avance, avance

 

et sent que c’est un de ces jours

 

où tout l’enlace :

 

les regards, le vent, l’instant

 

ce qu’elle désire et ce qui l’attend

 

elle avance, avance, avance

 

laisse sa trace

 

de parfum, de lumière, de silence doux

 

c’est un frisson, une joie dense

 

et la voilà qui court.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments