Et encore la même chose

Je dis simplement la merveille la modestie du ciel vivant le petit pesant d’or d’une abeille l’éclat du sel qui est tout blanc toi différente mais pareille

Je dis simplement la merveille de tous les jours te retrouver.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments