Abri

Dans les lignes de ta main

Pour me plaire j’y veux voir

Que rien ne nous sépare

Et qu’avons même destin.
Dans les lignes de ta main

Je découvre en cherchant

Les signes bienfaisants

De ce qui me convient.
Dans le creux de ta paume

Où ma main se blottit

Je retrouve mon abri

Doux et calme. Comme un baume.
1978

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

En province

Les vaincus