Dieux, que le songe fait de travaux ressentir

Dieux, que le songe fait de travaux ressentir !
J’ai cru voir en dormant un jardin plein de roses,
Qui n’étaient point si tôt apparemment écloses
Que mon oeil les voyait en soucis convertir.

J’ai cru voir deux soleils leurs rayons départir
Sur ces mêmes soucis, y faisant mêmes choses,
Car tous deux les faisaient dessécher au sortir,
Et reverdir après quelques petites poses.

Une voix, ce me semble, au profond des déserts,
Me disait : ‘ Ce jardin est l’objet que tu sers,
Ces roses sont le teint de ta belle Uranie,

Roses qui font produire et croître tes soucis,
Soucis qui de tes yeux tous les jours éclaircis
Dans leur même tombeau soudain prennent la vie. ‘

Recueil :

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Etienne Durand

Poemes Etienne Durand - Découvrez les œuvres poétiques de Etienne Durand

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Laissez-vous emporter par le flux de la créativité. Écrivez, commentez, partagez.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

C’est à coups de canon qu’on rend le peuple heureux

Quand bien même une amère souffrance