De Chéril

Le parler facile et commun
Semble à Chéril des moins honnêtes.
Un sot et lui c’est bien tout un ;
L’obscur ne sied point aux poètes,
Mais aux sibylles et prophètes ;
Qui pourra lire sans moquer
Les vers dans les nues secrètes,
Qu’OEdipe ne peut expliquer ?

Epigrammes

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments