Dont les fils vers les aventures s’en allèrent…

Dont les fils vers les aventures s’en allèrent,

avait dit la bonne dame vieille, derrière

la grille pleine de roses trémières roses

dans l’herbe bleue. Et ce fut une douce chose,

lorsque je repassai devant mon lieu natal,

devant la petite gare aux vieux catalpas

de l’endroit où je suis né. J’ai vu encore

l’impression de mes quatre ans : l’eau claire à l’ombre,

coulant entre des berceaux de feuilles glacées,

de quand je me demandais où allait l’eau,

au soleil, si loin, l’eau, dans cette obscurité

qu’elle a au soleil. Et j’ai revu l’enfance,

quand je cherchais où était la fin de cette eau.

Et depuis, j’ai revu de même ce ruisseau.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments