En songeant…

En songeant à ta maison à carreaux verts

dont le loquet de la porte est tiède en été,

je me suis dit que tu étais, mais grandie, peut-être,

une petite fille qui avait cinq années

lorsque je la vis dans une propriété

où elle habitait avec son tremblant grand-père.
Te souviens-tu ? C’était un dimanche lourd et blanc,

à cette époque où nous étions tous deux enfants.

Il y avait des rosiers près des poiriers en cône,

et des hannetons en métal vert sur les roses,

et, petite fille que je suivais tout doucement,

tu marchais à petits pas vers un moineau

posé en me disant : je vais prendre l’oiseau.

Mais maintenant la douceur d’enfance est partie

comme une grive. Oh ! quand nous étions les petits…

Mon cœur a débordé comme ces pots de terre

où l’on cuit, au feu noir, la cuisine des pauvres.

Voter pour ce poème!

Le poème est un voyage, une aventure de l'esprit. Partagez votre voyage en laissant votre trace ici

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments