Ennemis

Toi. l’es bien d’un aulrc village.

T’as pas les mcm’ sabots que nous.

Sur ion épaul’ c’est du plumage

Et nous aut’ on a du burnous.
Quand on fait chacun son fromage. Ça lui donne un tout autre goûl.

T’as pas les mêm’ sabots que nous. Ça fiche un toul autre tapage.
Rien qu’ s’eouer nos boîf à clous. Ça fiche un tout autre tapage.

Et puis et puis y a ion parlage

Qui nous cogne sur le bambou.
On peut bien l’dire : ton salivage.

Ton potag’ qui pouss’ des glouglous.

Ton quillage et ton tatouage.

Tout ça nous cogn’ sur le bambou.
Toi. l’es pas de notre village ;

On peut bien l’dir’ : ton salivage

On en a marre, on est à bout.

Donc, faudra qu’on passe aux carnages
I’ rest’ plus qu’à s’entrer dans l’chou.

Norge

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments