Fers, Aciers…

S’aimèrent dur sous la lune

Fers, aciers, métaux -Pas de roses, pas de prunes

En ce pays sans défaut.
S’aimèrent dur. belle houille

Avec tes grains dans la peau.

Pas de lis, pas de citrouille :

Fers, aciers, métaux.
C’était riche et c’était beau.

Cette lune sur l’usine,

Le gamin et la gamine.

Les seins contre la poitrine

Fers, aciers, métaux. –
Tout allait bien.

Dieu sommeille

Et la guerre est en repos.

Belle amour encor plus belle,

O saisons industrielles.

Parmi vos grands végétaux :

Charbons aux fortes prunelles,

Fers, aciers, métaux,

Poutrelles.

Norge

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments