Trop Tard

Qui qu’en veut mes philantropes.

De mes renonculacées.

Qui veut de ma fleur d’hysope

Et qui veut de mes pensées ?
Non, trop tard, jeune homme.

La fille est déjà mariée.

Non. trop tard. curé.

Leur âme est déjà damnée.

Non. trop tard, docteur.

La jambe est déjà coupée.

Non. trop lard, soiffard.

Le vin est déjà pissé.

Non. trop tard, bouée.

Le type est déjà noyé.

Non. trop tard. azur.

Nos yeux sont déjà crevés.
Toujours trop tard, mon bon roi !

Et en avant la musique :

On tàch’ra, ma république.

D’être à temps la prochain’ fois.

Norge

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments