Passez en mode sombre, plus agréable pour vos yeux la nuit.

Passez au mode éclairé qui est plus agréable pour vos yeux pendant la journée.

Lexique de termes relatifs à la poésie

Calembour

Le calembour est un jeu de mots oral fondé sur l’homophonie et la polysémie.

Le calembour est un trait de l’esprit, à connotation humoristique, qui, par le sens double d’une phrase, permet une approche ironique sur un sujet donné. Il fut souvent utilisé dans cette optique par les journaux satiriques et les chansonniers du début du xxe siècle. Les calembours sont généralement davantage appréciés à l’oral qu’à l’écrit. Une légère différence d’intonation peut, en effet, orienter la compréhension d’une phrase ambiguë. Le procédé est approprié à la langue française, qui est peu accentuée et riche en homophones.

Selon l’auteur américain Isaac Asimov, « le calembour est la forme la plus noble de l’esprit » (en post-scriptum de la nouvelle Cache Cash dans le recueil Histoires mystérieuses). À l’inverse, pour un des personnages des Misérables de Victor Hugo, « Le calembour est la fiente de l’esprit qui vole » (mais le même précise, « Loin de moi l’insulte au calembour ! Je l’honore dans la proportion de ses mérites ; rien de plus »).

L’adjectif calembourgeois existe pour décrire une personne qui aime beaucoup et donc qui utilise les calembours. Par exemple, le peintre français Christian Zeimert est ainsi décrit. Le collectif la calembourgeoisie existe donc et signifie les gens calembourgeois comme groupe.

Retour au sommet

Connectez-vous

Regénérer un mot de passe

Si vous n’avez pas de compte Créer un compte

Regénérer un mot de passe

Indiquez-nous votre adresse, nous vous enverrons un email pour regénérer un mot de passe.

Le lien de réinitialisation de votre mot de passe semble invalide ou a expiré.

Connectez-vous

Privacy Policy

Ajouter à ma collection

Pas de collections

Vous trouverez ici toutes les collections que vous avez créées auparavant.