Diérèse

(dieresis) séparation des sons vocaliques (voyelles) d’une syllabe qui ne sont pas normalement divisés pour en prononcer deux syllabes, gardant ainsi un mètre régulier (voir son contraire : synérèse).
Exemple (Arthur Rimbaud, “Le bateau ivre”) :
<<J’étais insoucieux de tous les équipages,
Porteur de blés flamands ou de cotons anglais.
Quand avec mes haleurs ont fini ces tapages,
Les Fleuves m’ont laissé descendre où je voulais.>>
Le poème est basé sur un mètre dodécasyllabiques (soit 12 syllabes / vers), mais dans le premier vers de ce quatrain-ci, on ne compte que 11 syllabes lors qu’on le scande de façon normale; il faut donc diviser le mot “insoucieux” en 4 syllabes au lieu de 3 :
scansion normale : in/sou/cieux (3)
scansion dans ce vers : in/sou/ci/eux (4)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Décasyllabe

Distique