Fabliau

Fabliau désigne littéralement « petit récit ») est le nom qu’on donne dans la littérature française du Moyen Âge à de petites histoires élémentaires et plaisantes, déterminées par Joseph Bédier comme des contes à rire en vers. Leur vocation est de distraire ou faire rire les auditeurs et lecteurs, mais ils peuvent prétendre offrir une leçon morale, parfois ambiguë.

Définition

Les fabliaux sont des courts récits populaires du Moyen Âge, parfois en vers, le plus souvent satiriques. Ils commencent généralement par une phrase d’introduction du narrateur et se terminent par une morale.

Même s’ils comportent une visée morale, celle-ci n’est souvent qu’un prétexte. Les fabliaux visent la plupart du temps surtout à faire rire. Pour cela, ils recourent à plusieurs formes de comiques :

  • comique de gestes : coups de bâton, chutes…
  • comique de mots : répétitions, patois, jeu de mot, expression à double sens, quiproquo…
  • comique de situation : le trompeur trompé, renversement de rôles maître-valet, mari-femme…
  • comique de caractère : crédulité, hypocrisie, gloutonnerie…

Ils comportent très souvent une satire sociale, qui concerne de façon récurrente les mêmes catégories sociales : les moines, les vilains (paysans), les femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fable

Hémistiche