Le pays des sosies

C’est un pays très loin on ne sait pas où c’est tout ce qu’on sait c’est que les plantes vertes sont plus vertes qu’ailleurs et que les yeux des belles ont tous la même couleur là-bas sous le ciel bleu tout le monde s’assemble tout le monde se ressemble c’est tout à fait curieux

Le pharmacien a la même tête

que le boulanger

et quand on reçoit une lettre

c’est le docteur

qui ressemble au facteur

qui vient vous l’apporter

Dans sa boutique quand le coiffeur

rase un client

et que soudain il le blesse

maladroitement

tout de suite il prend peur

et se sauve en criant: ça y est je me suis coupé ça devait arriver

Ils vieillissent tous ensemble ils ont les mêmes amours ils se ressemblent ils s’assemblent ils sont nés le même jour

Celui qui n’a pas payé son terme et qui ressemble à l’huissier vient saisir son propriétaire qui lui ressemble comme un frère

et quand le notaire

veut se suicider

il tire un coup de revolver

sur le pâtissier

et retourne à ses affaires

comme par le passé

la femme du pâtissier croit qu’on a tué l’épicier et s’en va au théâtre avec le serrurier

au théâtre le traître

a la même tête

que le jeune premier

et le souffleur

comme une sœur à sa sœur

ressemble au pompier

qui a la même tête

que l’incendiaire

qui ressemble au crémier

le dernier acte

ressemble tellement au premier qu’alors on ne le joue jamais la pièce est tout de suite finie avant de commencer

et quand la pièce est terminée

tous s’en vont au vestiaire

mais dans la rue

c’est le libraire

qui a pris la pelisse

du militaire

et le croque-mort

la toque du pâtissier

Ils vieillissent tous ensemble ils ont les mêmes amours ils se ressemblent ils s’assemblent ils sont nés le même jour

Quand un militaire saute

le mur

ou s’en va sans permission

c’est le général

qu’on fout au violon

le dompteur ressemble au lion

et le ver solitaire

au vétérinaire

le président du tribunal

au cheval

du capitaine

Ce qui n’est pas du tout banal c’est l’tribunal

le bourreau et les jurés se ressemblent

comme treize gouttes d’eau

et le condamné et le juge

comme des jumeaux

alors quand on coupe une tête

on ne sait jamais

la tête de qui c’est

on ne sait pas qui l’a coupée

aussi on n’en coupe jamais

Ils vieillissent tous ensemble ils ont les mêmes amours ils se ressemblent ils s’assemblent ils sont nés le même jour

C’est le pays des sosies

là-bas sous le ciel bleu

d’une grande douceur

les femmes se ressemblent

comme des sœurs

et les hommes

c’est curieux

ont la même figure

la même couleur d’yeux

C’est un pays très loin

on ne sait pas où c’est

tout ce qu’on sait

c’est que les plantes vertes

sont plus vertes qu’ailleurs

par les fenêtres grandes ouvertes

on voit le ciel très bleu

tout le monde se ressemble

c’est tout à fait curieux

c’est un pays inouï

c’est le pays des sosies

moi qui y suis allé

je n’y suis pas resté

pourtant de tout ce que j’aime

je n’en suis pas revenu.

(Visited 1 times, 1 visits today)
Jacques Prévert

Jacques Prévert

Jacques Prévert est un poète, scénariste, parolier et artiste français, né le 4 février 1900 à Neuilly-sur-Seine, et mort le 11 avril 1977 à Omonville-la-Petite.

Ajoutez votre commentaire