Les petits plats dans les grands

C’était un grand dîner de
Première
Communion

Il y avait le cousin
Ponce
Pilate

La cousine
Bette les quatre fils
Edmond

Les frères
Lumière les sœurs
Tourière

L’oncle
Sam les enfants d’Edouard
Drumont

Les filles de
Loth les filles de
Camaret

Et celle de
Minos et de
Pasiphaé

Et le gendre de
Monsieur
Poirier

La mère
Michel
Strogoff et le père
Lustucru

On n’attendait plus que le père
Ubu

Soudain la porte s’ouvre

Et c’est le père Éternel qui entre

C’était le même

Vous parlez d’une histoire de famille

Vous parlez d’un secret dÉtat

On n’aurait jamais cru chose pareille

C’est vraiment vrai qu’il est capable de tout

Cet Être-là

Mais le plus marrant de l’histoire

C’est qu’il avait le
Fils de l’homme-sandwich sous le

bras
Il l’a jeté sur la sainte table
Ah les joyeux anthropophages
Comme ils connaissent bien les usages
Avec un très touchant ensemble
Ils se sont tous précipités
Et ils n’en ont fait qu’une bouchée

Le service a été impeccable

Et le dessous de plat à musique

N’a paa cessé de jouer le cantique des cantiques.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments