Les temps modernes

L’exposition est universelle

La galerie des machines infernales et célestes

Est ouverte

Et des sergents de ville d’eau de
Vichy

Et de
Lourdes

Et de toutes les autres villes

Et de tous les autres pays

Dirigent la circulation du sang

Et tout le monde fait la queue

Pourvoir

Au pavillon de la sidérurgie

Une attraction sans précédent

La liberté perdue dans une forêt de bâtons blancs.

0 0 vote
Article Rating

Voter pour ce poème!

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Je veux seul, écarté, ores dans un bocage

Fastueuses épaves…