Le samedi à Vêpres

Source éternelle de lumière,
Trinité souveraine et très simple unité,
Le visible soleil va finir sa carrière :
Fais luire dans nos cœurs l’invisible clarté.

Qu’au doux concert de tes louanges
Notre voix et commence et finisse le jour,
Et que notre âme enfin chante avec tes saints anges
Le cantique éternel de ton céleste amour.

Adorons le Père suprême,
Principe sans principe, abîme de splendeur,
Le Fils, Verbe du Père, engendré dans lui-même,
L’Esprit des deux qu’il lie, amour, don, paix, ardeur.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments