Au jardin

Au jardin dans le coin des pensées

Mes amours se sont dépensées

Simples et graves comme ces fleurs

Portant leurs visages aux coeurs.

Dans ma main que le baiser tourmente

Repose mon profil d’amante.

Mon profil, mon profil est cueilli.

Bouquet de visage a vieilli.
1945

Voter pour ce poème!

Laisser un avis, une critique ou analyse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Moi qui ne suis pas du monde

Au loin