Château de ma présence

Château des souvenirs

Où l’heure m’est lointaine,

Où l’amour se promène,

Dont j’entends les soupirs

Tout au long des semaines,
Château du « Revois tout »,

Château de ma présence,

L’amour encore y danse

Et me tient par le cou

Car je vivais d’avance.

Voter pour ce poème!

0 Points
J'aime

Laisser un avis, une critique ou analyse

T'as quelque chose à dire, une réaction ? Ce poème t'a-t-il touché ? C'est ici.

Captcha loading...

Albertus, CXI

L’aveugle tardif