Peu de Vertu

Mains agitées aux grimaces nouées
Une grimace en fait une autre
L’autre est nocturne le temps passe
Ouvrir des !x>îtes casser des verres creuser des trous
Et vérifier les formes inutiles du vide
Mains lasses retournant leurs gants
Paupières des couleurs parfaites
Coucher n’importe où
Et garder en lieu sûr
Le poison qui se compose alors
Dans le calme mais mourir

Paul Eluard

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments