Chanson : Mes yeux, vous avez veu Cloris…

Mes yeux, vous avez veu Cloris ;
Mon coeur, vous songez à ses charmes,
Vous l’entendez chanter : helas ! vous estes pris ;
Rendez, rendez les armes,
Ô mon coeur, ô mes yeux ! c’estoit trop hazarder
Que de l’entendre et de la regarder.

Helas ! vous sçavez le danger
Qui suit un amour temeraire,
Et qu’un coeur dans ses fers ne s’en peut dégager ;
Que pensezvous donc faire ?
Ô mon coeur, ô mes yeux ! helas ! que vos plaisirs
Me vont coûter de pleurs et de soûpirs !

Recueil :

Voter pour ce poème!

Paul Scarron Apprenti Poète

Par Paul Scarron

Le Poète Paul Scarron, écuyer et seigneur de Fougerest, Beauvais et La Rivière né le 4 juillet 1610 à Paris et décédé le 6 octobre 1660 à Paris, est un écrivain français contemporain du règne de Louis XIII et du début de celui de Louis XIV. Son ouvrage le plus connu est Le Roman comique.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Dans l'univers des poèmes, chaque commentaire est une pépite de Proust. Partagez votre trésor.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Il flotte une musique éteinte…

La Goutte et l’Araignée