Pres de la Route et du Petit Pont

Mec
La face des têtes
Idoles

Dans un coin où passe une voiture
Tout dort

Une minute à peine
Et je suis là

Les yeux penchés sur la caricature

Un poing sur la réalité bien pleine

Hélas que tout est loin

Les numéros s’en vont
Sur la planche où saignait un nom de quelques lettres
Mercredi
Vent crevé

Le trou perce la date

Et l’on passe à travers sans s’en apercevoir

Les taches ont vieilli sur le pont peint en vert

Et les arbres qui passent

Jamais sur le chemin de trace ou de revers

Un homme qui se hâte

Pierre Reverdy

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments