épactes

1 min


la colline d’un geste mou saupoudrait

les confins des mangroves amères.

Aussitôt l’enlisement : je l’entendais claquer

du bec et reposer plus silencieusement

dans le scandale de ses mandibules.

Une complicité installait sa bave dans un remords

de sangsues et de racines.

On a tôt fait de médire des dragons : de temps en temps

l’un d’eux sort de la gadoue,

secouant ses ailes arrosant les entours et le temps

de disperser barques et hourques se retire

au large dans un songe de moussons.

Si de moi-même insu je marche suffoquant d’enfances

qu’il soit clair pour tous que calculant les épactes

j’ai toujours refusé le pacte de ce calendrier lagunaire

Print Friendly, PDF & Email

Avez-vous été touché par ce poème? Partagez votre histoire ici.

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Aimé Césaire
Aimé Césaire, né le 26 juin 1913 à Basse-Pointe et mort le 17 avril 2008 à Fort-de-France (Martinique), est un écrivain et homme politique français, à la fois poète, dramaturge, essayiste, et biographe.
Choisissez un format
Story
Formatted Text with Embeds and Visuals