Ainsi s’achève le roman.

Comme il se doit, le personnage

meurt au dernier chapitre.

On peut le regretter ;

on peut aussi parler de délivrance.

Quelques lecteurs ajoutent,

soit des virgules,

soit des soupirs.

L’intrigue était très raisonnable,

et les coups de théâtre mesurés.

Le livre se referme

sur le héros, sur la raison.

On peut songer à d’autres aventures.

On peut tout oublier.

Ainsi commence le poème.

A Propos de l'Auteur

Avez-vous été touché par ce poème? Partagez votre histoire ici.

1 Commentaire sur "Du roman au poème"

avatar
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
anonyme
Invité

quelle est la date de ce poème ainsi que son recueil svp ?