dans

L’absurde

J'aime
J'aime J'adore Haha Wow Triste En colère

J’aimerais quelquefois vivre dans l’ignorance.

Ne me demandez pas mon nom.
Je ne sais pas où se trouve la
France.

Les fleurs, nous les fanons

dès que pour nous quelqu’un les cueille : une prin-

[cesse

dans un château invertébré, un enfant borgne et roux…
Je le confesse,

je suis mal préparé

pour la fable aujourd’hui : je veux que s’improvisent

le
Loir, la
Loire et le
Loiret.
Voyez là-bas : l’azur est à l’église;

et pour l’orme un décret

certifie noir sur blanc qu’il est un orme.

Je ne respecte pas les lois.
Le carré devient rond malgré sa forme ;

l’âne et le coq gaulois,

la pouliche et le bœuf, ne vont pas à l’école.

Et moi, quelle université m’accepterait ?
L’Islande est agricole

et, produisant le thé.

la
Bourgogne prospère !
Il faut qu’on me pardonne

ces vers comme un chapeau pointu.
Acceptez-en le don ; mon heure sonne :

l’absurde est bien battu.

J'aime
J'aime J'adore Haha Wow Triste En colère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Écrit par Alain Bosquet

Anatole Bisk, dit Alain Bosquet, né à Odessa (Ukraine) le 28 mars 1919 et mort à Paris le 17 mars 1998, est un poète et écrivain français d’origine russe.

Donne-moi tes yeux

Automne