La possession du rien


Visiteuse hantée, fendue comme un tremble,
La gomme de ton sang efface ta pâleur.

Vagues de brouillard, vous remontez la pente de l’augure,

spectrales
Et cependant, telle, creuse, évanouie,
Que leur es-tu,
Terre de
Miennéité,
Que leur es-tu, toi, émoi qui chavires ma chaloupe, les

yeux myopes de ma poupée ?
Tu donnes le branle à l’éternel exode de l’être.
Fouineuse, surdorée, marocaine,
La chienne de tes boucles patiemment déchiqueté mes

terreurs.


Avez-vous été touché par ce poème? Partagez votre histoire ici.

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Alain Jouffroy
Fils de Charles Jouffroy et d'Inès Martin des Pallières, Alain Jouffroy naît près du parc Montsouris. Très jeune, son rapport au langage est marqué par le scandale Stavisky et la guerre civile espagnole de 1936 à laquelle il assiste par hasard. Du haut de ses huit ans, il décide de l'écrire sur des carnets pour pouvoir, après son rapatriement, le raconter à son entourage.
Choisissez un format
Story
Formatted Text with Embeds and Visuals