Vœu


Qu’il s’enfonce

le pieu

dans la banquise où ton sourire se crispe

qu’il s’enfonce

le trépan rêveur sous le poids duquel tu trembles

qu’il s’enfonce jusqu’à tes dents

le piolet pour monter à l’assaut de ta force

qu’il s’enfonce en toi jusqu’à
I’ankylosement des sources

qu’il s’enfonce et te sépare de ta moelle

femme-entonnoir

qu’il n’épargne pas le noyau de ta cervelle

je cherche en toi l’aiguille de la meule et mes après-midi braquent leurs radars vers la solitude de ton mât


Avez-vous été touché par ce poème? Partagez votre histoire ici.

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Alain Jouffroy
Fils de Charles Jouffroy et d'Inès Martin des Pallières, Alain Jouffroy naît près du parc Montsouris. Très jeune, son rapport au langage est marqué par le scandale Stavisky et la guerre civile espagnole de 1936 à laquelle il assiste par hasard. Du haut de ses huit ans, il décide de l'écrire sur des carnets pour pouvoir, après son rapatriement, le raconter à son entourage.
Choisissez un format
Story
Formatted Text with Embeds and Visuals