dans

Les marches de velickovic

J'aime
J'aime J'adore Haha Wow Triste En colère

1

Vers le haut

vers le bas

c’est toujours vers le vide,

ascension ou descente

et puis rien

une nuit

une fournaise

une absence de tremplin,

solitude d’un effort

où le sens de la marche

ouvre sur le manque.

2

Plus haut

plus bas

n’existent pas,

l’homme et son lambeau d’escalier

forment bloc

comme un mouvement mis sur un socle

comme un corps cloué

dans sa victoire sa défaite

car il n’importe à l’une ou l’autre

de célébrer autre chose

que la pesanteur de l’oubli.

3

Ni haut

ni bas

le décor

est une fresque en flammes

un ciel opaque

un arbre mort

comme si le destin

en égarant ses signes

avait trouvé sa couleur d’amnésie

son élan de blasphème

et de fin ajournée.

J'aime
J'aime J'adore Haha Wow Triste En colère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Écrit par André Velter

André Velter, né le 1er février 1945 à Signy-l’Abbaye dans les Ardennes, est un poète, essayiste, chroniqueur et homme de radio français, même s’il ne se reconnaît qu’une seule qualité : celle de « voyageur ». Ses poèmes sont traduits dans une trentaine de langues.

L’aura des choses

Déroute de la déroute