J’aime ce grand moment, fluide comme un mirage,
Quand la vive clarté tend à s’évanouir,
Quand le vent mollissant caresse le rivage
Et quand déjà le jour n’est plus qu’un souvenir…

J’aime cette heure ambrée, sublime et solennelle
Où la montagne exhale un arôme de miel,
Où seul le vol léger de quelques hirondelles
Trouble encor le silence et déchire le ciel…

J’aime ce riche instant, cet unique intervalle
De grâce d’espérance et de félicité,
Cette douce harmonie lorsque la mer étale
Reflète du couchant les beaux rayons dorés.

Isabelle Callis-Sabot

A Propos de l'Auteur

Avez-vous été touché par ce poème? Partagez votre histoire ici.

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des